La beauté exceptionnelle des réserves naturelles du Liban est caractéristique du magnifique paysage que lui a donné la nature. Véritable source naturelle de beauté, de culture et de tourisme, la plupart des réserves naturelles du Liban sont des sites préservés et maintenus pour le développement de la biodiversité. Située à 1375 m d’altitude, le village de Yammouneh renferme l’une des plus belles réserves naturelles libanaises.

Yammouneh est un endroit particulièrement apprécié pour ses nombreux vestiges dont un petit lac, anciennement utilisé pour l’élevage de poissons sacrés. Alimenté par Ain Arbaeen, la source des Quarante Martyrs, le grand lac Yammouneh se transforme en plaine boueuse après l’été. Quelques cafés ombragés et ruines d’un temple romain bordent l’eau courante.

La réserve naturelle de Yammouneh se trouve sur le versant oriental, à mi-chemin entre les montagnes de Makmil et Mounaiterah. Le site se rejoint depuis Baalbek, en suivant la route au nord-ouest en direction de Bcharre. C’est un site particulièrement riche en eau, comptant 84 sources, 4 fleuves et 2 autres fleuves saisonniers.

Yammouneh, c’est aussi un lieu de rencontre privilégié par les amateurs et adeptes de truites grillées. De nombreux cafés et restaurants proposent à ses clients de pêcher eux-mêmes les truites qu’ils vont déguster.

 

Véritable site historique, la réserve naturelle de Yammouneh abrite des ruines phéniciennes, romaines et arabes, dont un temple romano-byzantin qui abritait autrefois une statue d’Aphrodite (désormais implantée à Baalbek). L’endroit est aussi marqué par les vestiges d’une grande forteresse, ancienne résidence de l’empereur Adriano. Selon la légende, cet empereur a ordonné à son armée de graver dans la pierre l’interdiction d’abattre les arbres de Juniper.

Verdure et arbres composent 30% de la superficie de la réserve de Yammouneh, faisant de la région une petite vallée entourée de montagnes, particulièrement gâtée par la nature. Classé réserve naturelle, scientifique et culturelle depuis 1998, le site accueille tous les ans des randonneurs qui se lancent dans une excursion en direction de Chlifa, vers une tour de garde romaine. Sur le chemin, ils découvrent de nombreux vestiges de la voie romaine. Construite par l’empereur Domitien, cette voie reliait autrefois le village de Yammouneh à Aqoura, un village situé dans la région du Mont-Liban.

Ziyad

Ziyad

Co-fondateur de Libshop, passionné de cuisine, explorateur digital et curieux invétéré !

L'article vous a plu ? Partagez-le 💚

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *