Le Blog Libshop

Toute l’actualité des restaurants Libshop et du Liban à Paris.

4 conseils pratiques pour améliorer la santé du microbiote intestinal

Imaginez une forêt dense et riche, pleine de vie et d’interactions. Maintenant, dites-vous que cette forêt vit en vous, dans votre intestin. Ce vaste écosystème, appelé microbiote intestinal, est composé de milliards de bactéries et autres micro-organismes. Prendre soin de ce petit monde intérieur peut transformer votre santé de manière spectaculaire. Si on voyait cela ensemble ?

Pourquoi le Microbiote Intestinal Est-il Si Important ?

Il améliore la digestion

Les bonnes bactéries aident à décomposer les aliments que notre estomac ne peut pas digérer seul, permettant ainsi une meilleure absorption des nutriments essentiels et donc une utilisation plus profitable de ces nutriments par l’organisme afin de regénérer ses tissus, et procéder aux centaines de fonctions organiques indispensables pour la santé.

Il booste le Système Immunitaire

Un microbiote sain renforce nos défenses naturelles contre les infections et les maladies. La littérature scentifique a montré à travers différentes études comment un microbiote suffisamment riche en bactéries pouvait améliorer l’immunité et réduire l’apparition ou les symptômes des infections en tout genre.

Il booste la santé mentale

Des recherches montrent que notre intestin et notre cerveau communiquent constamment. Un microbiote équilibré peut améliorer notre humeur et réduire l’anxiété, participant ainsi de façon indirecte à notre santé mentale et à nos performances sur le plan cérébral.

Il régule la Gestion du Poids

Certains « bons » microbes peuvent influencer la manière dont notre corps stocke la graisse et régule la glycémie. Ce faisant, un microbiote sain permettrait de diminuer les sucres en excès qui circulent dans le sang, ralentissant ainsi les phénomènes de résistance à l’insuline. En plus, un microbiote en bonne santé pourrait également réduire nos envies de sucres et de produits raffinés.

5 Conseils Pour Améliorer la Santé de Votre Microbiote

Pour avoir un microbiote en bonne santé, il faut le nourrir avec les bonnes bactéries, celles que l’organisme a su « domestiquer » en quelque sorte au fil des siècles. Si l’on veut être totalement objectif, l’alimentation saine ne repose pas vraiment sur une théorie manichéenne avec des aliments bons ou des aliments méchants ou qui nous voudraient du mal, mais plutôt sur l’hypothèse selon laquelle l’être humain actuel serait le produit de plusieurs centaines de milliers d’années d’évolution, au cours desquelles il se serait adapté.

Ces conseils reposent donc sur ce que l’être humain a pu connaître et assimiler au cours de la sélection naturelle. Alors certes, certains aliments bons pour le microbiote et pour la santé datent du néolithique qui est une période relativement récente, mais ces aliments sont sans commune mesure avec les aliments transformés, les additifs ainsi que certains aliments « naturels » très récents qui sont en fait le produit de croisements génétiques très rapides par rapport à ce que la nature aurait pu faire.

Adoptez une alimentation méditerranéenne

Les fibres nourrissent les bonnes bactéries. En intégrant des légumes, des fruits, des légumineuses et éventuellement des céréales de qualité dans l’alimentation, on s’assure un apport suffisant en fibres, mais aussi en micronutriments et en polyphénols, qui agissent de concert pour une meilleure santé intestinale, et potentiellement une longévité en bonne santé.

Si l’on voulait être tout à fait complet, il vaudra toujours mieux privilégier les légumes verts et les légumineuses comme les lentilles, les pois chiches, les haricots ou les fèves par exemple, ainsi que les légume-racines, comme les carottes, les pommes de terre, le panais ou la patate douce mais si possible cuits au four.

Les fruits peuvent rester des petits plaisirs sucrés à consommer de façon modérée, et les céréales devraient plutôt être consommées dans des quantités modérées également. En effet, le blé moderne a subi de nombreuses mutations génétiques et certains experts recommandent de ne pas en abuser, tant qu’on a pas accès à des céréales ou des pseudo-céréales plus anciennes. L’idée est donc de modérer la consommation de céréales au profit des légumes, sans pour autant les supprimer.

Il y a derrière cette stratégie alimentaire un enjeu de meilleure sensibilité à l’insuline, et de gestion de la glycémie. En priorisant les protéines, les bonnes graisses et les sucres à index insulinique plutôt modéré, il se pourrait qu’on se prémunisse contre certaines complications métaboliques potentielles et qu’on améliore la santé et la longévité. Par ailleurs, en associant des fibres aux féculents, on ralentit leur assimilation, et on évite ainsi les pics de glycémie, et les hypoglycémies réactionnelles.

Pour les personnes qui ont du mal avec les fibres en termes de digestion, il se peut qu’il y ait un souci de perméabilité intestinale à traiter, mais aussi de microbiote pas assez diversifié. Pour y remédier, on peut imaginer plusieurs stratégies à mettre en place avec un nutritionniste, parmi lesquelles les stratégies d’exclusion, puis de réintégration aliment par aliment afin d’identifier celui qui peut poser problème, quitte à le consommer de façon très modérée par la suite.

Consommez des Aliments Fermentés

Le yaourt fermenté comme le yaourt grec, le kéfir, la choucroute et le kimchi sont riches en probiotiques, ces bactéries bénéfiques qui renforcent notre microbiote.

Réduisez le Sucre et les Aliments Transformés

Une alimentation riche en sucre et en produits ultra-transformés peut favoriser les mauvaises bactéries et nuire à votre microbiote. Non seulement le sucre industriel peut nuire au microbiote, mais les sucres d’alcool, ceux qui sont utilisés comme édulcorants, pourraient bien être extrêmement nocifs pour la santé intestinale.

Variez Votre Alimentation

Une alimentation diversifiée favorise une plus grande diversité bactérienne, ce qui est bénéfique pour votre santé intestinale. Car il ne s’agit pas non plus de repeupler le microbiote de façon quantitative, mais aussi de façon qualitative, avec la plus grande diversité possible.

Chez Libshop, votre microbiote est entre de bonnes mains

Prendre soin de votre microbiote intestinal n’est pas seulement une question de bien-être intestinal, c’est une clé pour améliorer la santé globale. En tant que passionnés de nutrition, nous veillons à ce que l’entièreté de notre carte soit un allié pour la santé.

Nous proposons des recettes riches en fibres, en légumineuses, et avec une dominante de protéine de qualité, végétale ou animale, qui est le macronutriment essentiel et indispensable à la vie et dont la plupart des gens sont souvent soit en carence, soit en excès de protéine de mauvaise qualité.

C’est pour cette raison que nous avons fait le choix de proposer :

  • des légumineuses en accompagnement (houmous et variantes de houmous) ;
  • du tzatziki qui est cuisiné à partir de labneh, un fromage fermenté libanais ;
  • du taboulé libanais (l’un des salades les plus saines au monde grâce à l’apport de persil) ;
  • des falafels que nous cuisinons à partir de fèves, de pois chiches et même de potimarron :
  • des haricots blancs pour notre fameux fassolia libanais ;
  • et bien sûr les épices ancestrales que nous utilisons partout comme seuls exhausteurs de goût.

Nous ne servons jamais de produits pré-transformé par l’industrie, des viandes pré-marinées contenant des additifs et du sucre, des falafels déjà congelés, des sauces bourrées de produits chimiques et d’exhausteur de goûts artificiels, ou quoique ce soit d’autre de ce genre.

Conclusion : faites prospérer votre forêt intérieure

Rappelez-vous que chaque petite action compte pour cultiver ce micro-univers vital qui travaille sans relâche pour vous. Adoptez donc habitudes décrites ici et laissez votre forêt intérieure prospérer ! 🌿🦠

Photo de Ziyad

Ziyad

Co-fondateur de Libshop, passionné de nutrition et explorateur digital !

L'article vous a plu ? Partagez-le 💚

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFR